VIDÉOS

Vidéos Témoignages

12 jours d'action contre les violences faites aux femmes

Série témoignages #nonalaviolenceconjugale

Dans le cadre des 12 jours d’action contre les violences faites aux femmes, la série #nonalaviolenceconjugale donne la parole à victimes de #violenceconjugale et à des membres de notre personnel afin d’aider au public à mieux comprendre le fléau de la #violenceconjugale ainsi que les services que la MFT offre depuis 35 ans à des femmes et leurs enfants afin de briser le cycle de la violence.

TÉMOIGNAGE #1 : CHERCHER REFUGE  – Jacinthe (nom fictif), a quitté son mari en 2021. Elle nous partage les étapes qui l’ont conduit à chercher refuge avec ses enfants à la Maison Flora Tristan.

TÉMOIGNAGE #2 : L’ISOLEMENT  Issue de l’immigration, Jacinthe (nom fictif), nous confie comment, au moment de quitter son mari, elle s’est retrouvée seule et sans amis. 

TÉMOIGNAGE #3 : EFFETS SUR LES ENFANTS – Résidente en 2e étape, Jacinthe (nom fictif), nous confie de quelle façon ses deux enfants ont été affectés par le comportement violent de leur père envers elle, et le cheminement que toutes les trois ont fait ensemble s’en sortir

Vidéos médias

La Maison Flora Tristan, avec une clientèle à 85% immigrante, est la seule maison d’hébergement au Québec dotée de lits d’urgence et de logements de transition sous le même toit.

C’est le branle-bas-de-combat dans les maisons d’hébergement pour assurer la sécurité des victimes de violence conjugale, mais aussi des travailleuses qui les accompagnent pendant la pandémie.

TVA Nouvelles – 2 Mai 2018: Entrevue avec MissMe, Anna Goodson, Chloé Deraiche (MFT) et Nathon Kong à l’émission Le 9Heure pour discuter d’une campagne de financement originale.

Figure majeure du débat social dans les années 1840, Flora Tristan est également l’une des premières femmes à avoir questionné la notion de consentement féminin. Portrait d’une combattante.

Une collaboration très particulière entre le refuge pour femmes Maison Flora Tristan, Anna Goodson,  Nathon Kong et l’artiste MissMe afin de créer un mouvement de sensibilisation à la maltraitance domestique, physique et mentale des femmes.

Des refuges pour femmes, il en existe une centaine à travers le Québec. Beaucoup de ces maisons survivent grâce au travail acharné de quelques femmes, à la fois dévouées et discrètes. Voici l’histoire de l’une d’entre elles, Denise Tremblay, de la « Séjournelle », à Shawinigan.